Programmation

Biographie

Marie Neige Lavigne


Photo: J-C Désinor

Ayant obtenu son baccalauréat en interprétation en musique classique à l'université de Montréal en 2003, Marie Neige Lavigne se produit depuis plusieurs années dans différents styles musicaux. Investit dans plusieurs projets, elle est membre fondatrice de Cordâme, l’ensemble est plusieurs fois boursier du conseil des arts du Canada, de la fondation du Maire de Montréal et du conseil des arts et des lettres du Québec. Cordâme a trois disques à son actif, tous trois fort appréciés des critiques locaux et internationaux, le plus récent est lauréat d’un prix OPUS – Meilleur album : Musiques du monde en 2013. Depuis 2007, Marie Neige dirige un projet intitulé Maré en collaboration avec le guitariste Rémi Giguère où elle interprète ses compositions et celles de Rémi. Depuis mai 2005, elle participe à un spectacle de musique juive sous la direction d’Hélène Engel, ensemble ils ont enregistré le disque Voyage en 2007 et effectué deux tournées en Europe en 2011 et 2012. En 2005, elle se produit à l'émission Belle et Bum ainsi qu'au festival de jazz de Rimouski avec le groupe Syncop. Elle se produit au Festival international de jazz de Montréal en 2008 et 2012 avec le Nouvel Orchestra du flûtiste François Richard. En 2006, elle enregistre un disque avec Vincent Julien, qui a remporté une bourse de la fondation du maire de Montréal et se produit entre autres aux Francofolies de Montréal et à la place des arts en 2008. Sa polyvalence et son goût de la découverte l’amène à se produire dans de multiples contextes, que ce soit pour des albums, de la musique de film ou des spectacles avec des musiciens talentueux : François Bourassa, Yanick Rieu, Michel Donato, Henri Oppenheim, Robert Marcel Lepage, Jean Félix Mailloux, et bien d’autres. Pour Marie Neige, la musique constitue le plus beau médium de communication, qu’elle partage avec passion tant au public qu’à ses élèves.

« Madame Lavigne défend avec ardeur les couleurs de l’audace et de la subtilité.» Serge Truffaut, Le Devoir.

Retour