Programmation

Communiqué

Le poulailler de la Métairie, un autre projet original

Le poulailler de la Métairie, un autre projet original
Photo: Maison Saint-Gabriel

Toujours à l’affût de nouveaux projets qui vont piquer la curiosité du public et stimuler leur intérêt pour l’histoire, la Maison Saint-Gabriel, musée et site historique, profite du 375e anniversaire de la fondation de Montréal pour lancer une nouvelle initiative, l’agriculture urbaine. Afin de faire revivre une tradition de l’époque de la ferme, on aménagera, dès le printemps 2017, un poulailler qui accueillera un petit couvain de cinq poussins Chantecler.

Il s’agit d’une démarche intrigante pour un musée, certes, mais combien pertinente. En 1918, on confie à sœur Brault l’instauration de l’aviculture à la ferme de la Pointe. Chaque année, on mentionne dans les annales l’achat de 1 000 poussins, et ce, jusqu’en 1956. Faire revivre ce passé dans son lieu d’origine, en cohérence avec l’histoire transmise par les guides animatrices lors des visites du musée, représente une valeur ajoutée indéniable à cette activité de médiation pour le visiteur.

Le choix de la Poule Chantecler, « race patrimoniale du Québec » depuis 1999, est d’autant plus pertinent qu’elle représente une occasion supplémentaire de poursuivre notre mission éducative par l’histoire, notamment du milieu rural jusqu’au 19e siècle.

Ancienne maison de ferme, la Maison Saint-Gabriel respecte une logique historique en ajoutant à ses activités d’interprétation des ateliers sur l’agriculture urbaine qui traiteront des poules et des soins à leur apporter. Il y sera également question des particularités de la Poule Chantecler, de ses origines et de ce qui l’a qualifiée de « race patrimoniale du Québec ».

Retour