Programmation

Communiqué

Jacques Archambault, premier sourcier à Montréal

Jacques Archambault émigra au Canada, à Québec, avec sa famille, en 1646. En 1651, il reçut du gouverneur de la Nouvelle-France une terre au Cap-Rouge et une autre du gouverneur de Montréal dans cette dernière ville. Après avoir habité Québec, Jacques Archambault vécut au Cap-Rouge jusqu’à l’automne de 1653. Rendu à Ville-Marie, à l’automne de 1653, à la demande de Sieur de Maisonneuve, Jacques Archambault y creusa sur la Place-d’Armes actuelle, en 1658, le premier puit construit dans l’île de Montréal. Le fait est relaté par plusieurs historiens.

Voici le contrat de Jacques Archambault pour creuser ce puit à Montréal, en 1658.

Jacques Archambault (1604-1688)

Fut présent en sa personne JACQUES ARCHAMBAULT, habitant de l’île de Montréal, lequel a reconnu et confessé avoir fait et accordé le marché qui en suit, savoir qu’il a promis faire et fournir et garanti un PUIT dans le fort de Ville-Marie, au milieu de la cour, ou Place d’Armes, de la largeur de cinq pieds de diamètre, lequel, il s’est obligé et sera tenu fouir (excaver) à ses frais et dépens, jusqu’à ce qu’il y ait deux pieds d’eau stable au moins, c’est-à-dire deux pieds au-dessous du fil d’eau ou source.

Iceluy revêtir de pierre, remplir les terres nécessaires, et ce dans le jour de la Sainte-Catherine (25 novembre) prochain, à peine de tous dépens, dommages et intérêts à Paul de Chomedey, escuyer, Sieur de Maisonneuve, gouverneur de ladite île et lieux en dépendant, moyennant le prix de trois cents livres et dix pots d’eau-de-vie, dont le quart lui sera avancé avant l’ouverture de la terre et en outre qu’il sera fait et fourni un cintre de huit pieds de bois avec les traverses de quinze à dix-huit pieds de haut, avec une vingtaine de madriers ou grosses planches pour soutenir les terres et un moulinet avec son cordage de longueur compétente pour les vidanges.

Toutes lesquelles choses des terres et eaux demeureront audit seigneur, l’ouvrage étant fait et de plus sera fourni par ledit gouverneur audit entrepreneur la pierre rendue aux environs et circuits du puit, et la chaux et sable nécessaires pour massonner depuis deux pieds au-dessous du rez-de-chauzzée jusques à quatre ou environ au-dessus. Le tout fait et accorde au fort de Ville-Marie, et l’entretien de quoi lesdites parties se sont réciproquement obligées sur leurs biens présents et à venir.

Ce fait le onzième jour d’octobre 1658 après-midi, en présence des sieurs Lambert Closse et Étienne Bouchard, témoins à ce requis, qui ont signé avec ledit seigneur gouverneur, ledit Archambault ayant déclaré ne savoir écrire ni signer.

De Maisonneuve, Bouchard,  L. Closse,  Notaire Basset avec paragraphe

Commis au greffe Notaire Bénigne Basset

Retour