Chroniques

Signes et symboles

Signes et symboles

Les chutes de La Puce
Source: Bibliothèque et Archives Canada/George Heriot Collection/Acquisition 1989-471-04/c012720

La nature offre plusieurs merveilles: des pierres précieuses brillant de mille éclats, des fleurs odorantes et multiformes, des herbes aromatiques et médicinales et de magnifiques grands arbres protecteurs. Ces chefs-d’oeuvre sont admirés depuis des temps fort anciens. Au fil des siècles, on a attribué à ces derniers des pouvoirs magiques ou encore, des symboles.

Sous le titre général Signes et symboles, cette série de chroniques vous propose d’entrer dans l’univers de la nature et de connaître les significations des merveilles qu’elle nous offre.

Quelles sont les vertus et les significations des arbres, des fleurs, des herbes et des pierres? Quels liens astrologiques avez-vous avec eux? Prenez le temps de connaître leurs secrets. Peut-être verrez-vous d’un autre oeil la nature!

Cliquez sur un titre pour accéder à un épisode ou pour fermer l'onglet.

Premier épisode
De quel bois vous chauffez-vous?
De quel bois vous chauffez-vous?

Un orme sur le chemin Royal
Source: Bibliothèque et Archives Canada/1997-91-9/c004060

Les astres sont au centre de l’astrologie traditionnelle. Depuis la nuit des temps, les sages scrutent le ciel et la nature afin de trouver une explication à la vie. Pour certains, l’astrologie a peu d’importance, mais pour d’autres, elle prend une place essentielle dans leur vie.

Chez différents peuples, la nature donne un sens à la vie. Par exemple, chez les Amérindiens, une date d’anniversaire correspond à un animal emblématique. Chez les Celtes, les arbres sont au centre de leur culture. Vingt-et-un symboles, représentés par des arbres, constituent la base de l’astrologie celtique. Une personne née sous un signe particulier reçoit les caractéristiques et la protection de l’arbre correspondant.

Découvrez quel arbre correspond à votre date de naissance et quelle est sa signification ?

De quel bois vous chauffez-vous?

Arbres Significations Dates de correspondances
Charme de la Caroline Le bon goût du 2 décembre au 11 décembre,
du 4 juin au 13 juin
Figuier La sensibilité du 12 décembre au 21 décembre,
du 14 juin au 23 juin
Hêtre La création du 22 décembre
Pommier L’amour du 23 décembre au 1er janvier,
du 25 juin au 4 juillet
Sapin Le mystère du 2 janvier au 11 janvier,
du 5 juillet au 14 juillet
Orme La générosité du 12 janvier au 24 janvier,
du 15 juillet au 25 juillet
Cyprès La fidélité du 25 janvier au 3 février,
du 26 juillet au 4 août
Peuplier L'incertitude du 4 février au 8 février,
du 1er au 14 mai et du 5 au 13 août
Cèdre La confiance du 9 février au 18 février,
du 14 août au 23 août
Pin Le particulier du 19 février au 29 février,
du 24 août au 2 septembre
Saule pleureur La mélancolie du 1er mars au 10 mars,
du 3 septembre au 12 septembre
Tilleul Le doute du 11 mars au 20 mars,
du 13 au 22 septembre
Chêne La bravoure 21 mars
Noisetier L’extraordinaire du 22 mars au 31 mars,
du 24 septembre au 3 octobre
Cormier La délicatesse du 1er avril au 10 avril,
du 4 octobre au 13 octobre
Érable L'indépendance d’esprit du 11 avril au 20 avril,
du 14 octobre au 23 octobre
Noyer La passion du 21avril au 30 avril,
du 24 octobre au 11 novembre
Châtaignier L'honnêteté du 15 mai au 24 mai,
du 12 novembre au 21 novembre
Frêne L'ambition du 25 mai au 3 juin,
du 22 novembre au 1er décembre
Bouleau L'inspiration 24 juin
Olivier La sagesse 23 septembre

Pour en savoir plus sur les significations données aux objets naturels, nous vous donnons rendez-vous le 12 juin 2007.


Deuxième épisode
Un amour de rose
Un amour de rose

Roses roses
Source: Bibliothèque et Archives Canada/Acquisition 1973-25-16/c094581

Parmi les milliers de fleurs qui existent sur la terre, la rose est certainement la plus appréciée et la plus aimée. Le mot «rose» vient du grec «rhodon», du nom de l’île de Rhodes où cette fleur pousse en abondance. C’est dans cette île que Vénus aurait vécu ses amours avec Apollon. C’est pourquoi on associe souvent la rose à l’amour et à la beauté féminine.

Sa grâce, son élégance, sa délicatesse et son parfum exquis sont des qualités qui expliquent le grand intérêt qu’on lui porte. Surnommée la reine des fleurs, la rose est cultivée depuis des temps très anciens. En Orient, 5000 ans avant Jésus-Christ, les rosiers ornent les jardins.

Au VIe siècle avant notre ère, les Perses cultivent en abondance cette fleur pour la fabrication d’eau de rose. Le roi Cyrus II en fait le symbole de son pouvoir.

Chez les Grecs, la rose est dédiée à Harpocrate, le dieu du silence. L’expression latinisée sub rosa (sous la rose) est employée pour évoquer quelque chose de mystérieux et de secret.

Chez les Romains, les roses sont des produits de grand luxe. Lors des banquets, les plafonds sont couverts de roses pour réjouir l’oeil des convives allongés sur des sofas. Les planchers parsemés de pétales forment un joli tapis. D’avril à mai, la rose est au centre des floralies, fêtes en l’honneur de Flore, la déesse des fleurs et des jardins.

Tout au long du Moyen Âge, cette fleur se répand en Occident. À cette époque, l’intérêt pour les fleurs ornementales n’est guère répandu, sauf pour la rose, que l’on cultive pour sa beauté et son parfum, mais aussi pour ses propriétés curatives.

Aujourd’hui, la rose est la fleur la plus offerte en gage d’amour et d’amitié. Chaque rose, par sa couleur, livre un message particulier. Si vous souhaitez offrir une rose, apprenez leur langage...

Couleur Signification
Rouge bordeaux:  amour, respect
Rouge orangé: courage, passion
Jaune: joie, gaieté, liberté, amitié
Rose pâle: douceur, tendresse, gentillesse
Rose foncé: gratitude, appréciation
Pêche: admiration, sympathie
Blanche: pureté, innocence, grâce, secret
Lavande: enchantement, féerie, mystère
Orange: fascination, enthousiasme
Noire: vie, fécondité, évolution, fertilité
Orange/rouge: confiance en soi, en l’autre
Rouge/blanche: unité, ténacité
Bleue: rose du millénaire

Pour en savoir plus sur les signes et symboles, nous vous donnons rendez-vous le 26 juin 2007.

Sources
  • FORTIN, Daniel. Roses et rosiers pour le Québec et l’est du Canada, Saint-Laurent, Éditions du Trécarré, 1991, p. 17-39.
  • Rose Drummond, pour les significations.

Troisième épisode
Les herbes « fines »
Les herbes « fines »

Croquis de végétaux
Source: Bibliothèque et Archives Canada/George Back Fonds/Acquisition 1995-102-46/c093027

Depuis fort longtemps, les herbes aromatiques ornent les jardins. On les cultive pour agrémenter des plats, pour soigner les maux et même pour fabriquer des produits cosmétiques et de parfumerie.

Le plus ancien herbier occidental, De Materia medica, fut rédigé il y a plus de deux mille ans. Dans cet ouvrage, le médecin grec Dioscoride décrit les valeurs médicinales de centaines de plantes et de fleurs, et les herbes aromatiques y tiennent une place importante.

Dès l’Antiquité, les fines herbes poussent en abondance dans les jardins. Elles y sont cultivées pour leurs vertus thérapeutiques mais aussi comme ornement. On leur attribue souvent un pouvoir magique. Certains s’en servent même comme talisman.

La plupart des herbes qu’on trouve aujourd’hui dans nos cuisines, étaient déjà connues au Moyen Âge. Les moines bénédictins, spécialistes du jardinage, mettent à l’honneur la culture des herbes aromatiques et médicinales. De leur côté, les apothicaires étudient les effets thérapeutiques ; ils extraient les huiles pour en produire des baumes et des pommades parfumés.

En Nouvelle-France, les herbes sont récoltées et on les conserve en les suspendant à la charpente du grenier comme réserve pour l’hiver. Aujourd’hui, grâce aux cultures maraîchères et aux grands distributeurs, le commerce offre, toute l’année, une grande variété d’herbes fraîches.

Tout comme les fleurs, les herbes aromatiques sont associées à un symbole spécifique. Quand vous serez au jardin, humez les bonnes odeurs, ou encore prenez-en quelques brindilles et goûtez-les. Peut-être en ressentirez vous les effets bénéfiques...

La menthe: Sagesse
L’estragon: Calme et repos
Le thym: Force, courage et bravoure
La sauge: Immortalité et longévité
Le basilic: Charme
Le persil: Festivité
La coriandre: Volonté
La marjolaine: Bonheur
Le romarin: Mémoire et souvenir
La ciboulette: Vivacité
La sarriette: Amour
Le cerfeuil: Résurrection et rajeunissement
Le laurier: Victoire et gloire
L’aneth: Protection et vitalité

Pour en savoir plus sur les significations données aux objets naturels, nous vous donnons rendez-vous le 10 juillet 2007.


Quatrième épisode
À chaque mois sa pierre
À chaque mois sa pierre

Aquarelle sur ivoire: La reine Victoria
Source: Bibliothèque et Archives Canada/Lord Strathcona miniatures collection/Acquisition 1959-1-6/c130582

Il faut parfois creuser le sol pour découvrir les trésors cachés dans le sol. Forgées dans le roc depuis des millénaires, de magnifiques pierres précieuses ou fines peuvent être extraites. Une centaine de pierres fines, ou semi-précieuses, existent dans le monde, mais seulement quatre pierres sont classées précieuses: le diamant, le saphir, le rubis et l’émeraude.

Depuis fort longtemps, ces pierres attirent le regard par leur brillance, leur transparence, et leur rareté. Déjà, 3000 ans avant Jésus-Christ, les Sumériens s’y intéressent et développent l’orfèvrerie.

Durant l’Antiquité grecque et romaine, ces pierres sont associées à la religion. Chaque divinité est associée à une puissance tellurique. Les Grecs affirment que les diamants étaient des fragments d'étoiles tombés sur terre. Les plus mystiques parlent de «larmes des dieux.»

Au Moyen Âge, des anges et des saints sont associés à des pierres. Ainsi, le Saphir est la pierre de saint André et le jaspe, celle de saint Pierre. Les origines de ces correspondances demeurent obscures. Contrairement à la symbolique des couleurs, des animaux ou des nombres, les orfèvres tiennent peu compte de la symbolique des pierres dans l’orfèvrerie religieuse. Une exception est faite pour l’améthyste que l’on trouve sur les anneaux pastoraux des évêques et des cardinaux.

Aux frontières de la médecine, de la religion et de la magie, des croyances populaires attribuent des vertus et des pouvoirs aux simples minéraux comme aux pierres précieuses. À titre d’exemple, certaines pierres ont un pouvoir de guérison. On peut les déposer sur une partie souffrante du corps d’un malade pour le soigner.

Un langage et un code se sont développés autour des pierres. Aujourd’hui, leur symbolique est encore vivante. On associe une pierre à chaque mois. Découvrez votre pierre de naissance et son langage. Faites d’une pierre deux coups, alliez beauté et vertu... Peut-être en apprendrez-vous sur votre personnalité.

Mois Pierres Langage
Janvier: Grenat Fidélité et constance
Février: Améthyste Persévérance
Mars: Aigue-marine Jeunesse du coeur
Avril: Diamant  Force et patience
Mai: Émeraude Maturité, contrôle de soi, sécurité intérieure et abondance
Juin: Perle Douceur et stabilité intérieure
Juillet: Rubis Bonté, liberté, autorité et dignité
Août: Péridot Sagesse et développement des facultés mentales
Septembre: Saphir Bonheur (surtout sur le plan conjugal)
Octobre: Opale Amplifie la nature féminine de l’être
Novembre: Topaze Sagesse, clarté et vie
Décembre: Turquoise Sens de l’infinité (sainteté, pureté du ciel, etc.)

C’est ainsi que se termine notre série de chroniques Signes et symboles.


Retour 

Tellurique
Qui concerne ou provient de la terre. Par exemple, un tremblement de terre est aussi appelé «secousse tellurique».
Les Sumériens
Les Sumériens forment un peuple vivant dans la basse Mésopotamie 4000 ans avant Jésus-Christ. Ils sont les créateurs des premières cités-états dans lesquelles se développe la première architecture religieuse et la statuaire. Ce sont eux qui inventèrent l’écriture.
Dioscoride
Pedanius Dioscoride est un médecin grec, né vers l’an 40 après Jésus-Christ, à Anazarbe, dans l'actuelle Turquie. Son oeuvre, intitulée De Materia medica, est la source principale des connaissances en matière de plantes médicinales de l’Antiquité. On la consulte encore au XVIe siècle. Il décède vers l’an 90 après Jésus-Christ.
Cyrus II
Le roi Cyrus II règne sur la Perse entre 556 et 530 avant Jésus-Christ. Il installe son trône dans la célèbre ville de Babylone d’où il étend son pouvoir sur toute l’Asie occidentale.