Les plantes médicinales

Soucieuses de soulager la douleur et de guérir leurs enfants, les femmes autochtones sont des herboristes chevronnées. C’est en observant les animaux et en expérimentant sur elles-mêmes et ce parfois au péril de leur vie qu’elles comprennent le pouvoir des plantes et leurs propriétés curatives. Au fil des siècles, ce savoir-faire est devenu aussi vital que sacré. Certaines mixtures sont ainsi tenues secrètes, transmises uniquement de mère en fille.

Dans ce jardin se trouve la sanguinaire du Canada. Cette plante dangereuse, dotée de racines sécrétant une substance rouge, est utilisée comme répulsif contre les insectes piqueurs.

Au printemps, de jolies fleurs bleuâtres font leur apparition au Jardin des origines. Il s’agit de l’ail des bois dont la consommation sert à nettoyer le système digestif. Cueillie sans ménagement pendant trop d’années, l’ail des bois est maintenant une plante protégée au Québec.

Sanguinaire du Canada
Sanguinaire du Canada
Photo: Jardin botanique de Montréal (Gilles Murray)
Jardin «Les 3 sœurs»
Ail des bois
Photo: Frédéric Coursol
Sanguinaire du Canada
Sanguinaire du Canada
Photo: Jardin botanique de Montréal (Gilles Murray)

Retour