les lieux

LE PAVILLON CATHERINE-CROLO

Catherine Crolo, première métayère de la Maison Saint-Gabriel

Catherine Crolo naît à Lauzon en Lorraine en 1619. Ses parents s’établissent à Troyes en Champagne où elle rencontre et se lie d’amitié avec Marguerite Bourgeoys. En 1658, elle entreprend la grande traversée vers la Nouvelle-France et vient rejoindre Marguerite Bourgeoys à Ville-Marie.

Pendant que Marguerite Bourgeoys se consacre à l’enseignement des enfants, Catherine Crolo assume les tâches domestiques. En 1668, elle devient la gérante de la Maison Saint-Gabriel et de sa ferme, appelée alors La Providence. C’est elle qui dirige le défrichement, la mise en culture, puis le fermage et la gestion des récoltes, sans oublier l’accueil des Filles du Roy et leur initiation à la vie d’ici.

Biographie de Catherine Crolo

Le pavillon Catherine-Crolo

Situé au nord-ouest du site de la Maison Saint-Gabriel, il est le pavillon d’accueil du musée. Il comprend la billetterie et offre les services de son restaurant et de sa boutique. Il s’ouvre sur un vaste espace pouvant recevoir une centaine de visiteurs. Il est orné d’un impressionnant vitrail, une œuvre colorée évoquant le travail de la terre.

jardin des Métayères
3 photos: Pierre Guzzo
jardin des Métayères

Le vitrail

L’avenir germait dans la terre…
L’avenir germait dans la terre et nous l’avons trouvé. Nous l’avons bercé pour qu’il ploie longtemps ses ors et ses ocres sous le vent d’un sol à partager. Le pays est lent et la vie humaine, bien courte. D’une main à l’autre se transmet le temps.
Mireille Cliche, écrivaine


Photo: Pierre Guzzo

Un restaurant baptisé le Réfectoire

Au rez-de-chaussée du pavillon, on trouve un grand réfectoire où, autour d’une tablée longue et étroite, le visiteur peut trouver «pain et potage», selon l’adage cher à Marguerite Bourgeoys. Ainsi, à l’extérieur, un véritable four à pain, construit de façon traditionnelle par l’artisan Jean Laberge, permet la production d’un pain délicieux, disponible à la consommation sur place ou à la boutique.


Photo: Pierre Guzzo
jardin des Métayères
Photo: Maude Laferrière
jardin des Métayères
Photo: Pierre Guzzo

La boutique et la tisanerie

Une magnifique boutique de quelque 70 m2 permet aux visiteurs de se procurer des objets originaux, parfois uniques, reliés à l’histoire et à la ruralité. Elle contient une tisanerie qui s’ouvre sur une terrasse extérieure, dédiée au repos et à la dégustation de tisanes produites avec des herbes du potager. Elle est ornée par une œuvre d’art public réalisée par Michel Goulet.


Photo: Pierre Guzzo

Une aire d’animation pouvant accueillir une centaine de personnes

Désormais les nombreuses conférences et activités culturelles du musée ont lieu dans la grande salle polyvalente. Elle est située à côté de l’entrée et équipée à la fine pointe de la technologie. De plus, à l’étage, le nouvel édifice compte trois salles de conférences (10, 16 et 24 places) qui sont offertes en location.

jardin des Métayères
Photo: Monique Tairraz

Photo: Pierre Guzzo

Photo: Pierre Guzzo