Mot de la directrice générale

Crédits photo: Michel Dubreuil

350 ans d’histoire, ça se fête!

L’année 2018 marque le 350e anniversaire d’un évènement qui s’est avéré fondamental dans la destinée de la Congrégation de Notre-Dame de Montréal. Le musée possède l’acte de vente du domaine agricole de François Le Ber, signé par Marguerite Bourgeoys, le 21 septembre 1668. La spacieuse maison de pierre des champs qui s’y trouve allait devenir l’ouvroir des Filles du Roy, maison de ferme et petite école, avant d’être convertie en musée.

Avec cette acquisition s’amorce une longue tradition de sœurs fermières, les métayères, qui assurent l’autosuffisance de la première communauté religieuse féminine de Ville-Marie dédiée à l’éducation des enfants. Aujourd’hui, la Maison Saint-Gabriel, musée et site historique, veille sur ce riche patrimoine, préserve la mémoire de ces femmes de vocation et perpétue leur mission.

Notre exposition temporaire, 350 ans d’histoire, met en lumière le passé rural de Montréal à travers les époques. En redécouvrant l’histoire de la ferme de la Pointe, de son apogée au 18e siècle à l’urbanisation du 20e siècle, on comprend les motivations qui ont mené à des changements importants afin de poursuivre l’œuvre éducative de Marguerite Bourgeoys.

La symbolique de cet anniversaire est particulièrement importante pour notre institution muséale; elle rappelle la vision avant-gardiste d’une femme dont l’œuvre est toujours vivante dans les actions du musée. C’est pourquoi je contemple avec satisfaction notre programmation culturelle pour 2018. Les activités phares du musée intègrent de nouvelles propositions d’animation et le retour de succès récents.

Ainsi, les dimanches d’été avec artisans, musiciens et comédiens partagent le calendrier avec le retour des journées familiales lancées en 2017, « Jouer en Nouvelle-France » et « La laine des moutons ». Le succès remporté par nos activités de médiation auprès de notre jeune public l’an dernier nous encourage à poursuivre nos efforts en ce sens.

L’expérience jardin a pris du galon avec l’inauguration du Jardin des origines, la saison dernière, et gagnera sûrement cette année la faveur d’un nouveau public car nous proposons désormais, en plus des visites, des conférences horticoles et des ateliers d’apicultures les samedis d’été.

Pour une quatrième année, je suis ravie de relancer la « Run de pain » dans les rues de Pointe-Saint-Charles. Profitant spécialement aux citoyens du quartier, cette initiative maintient notre institution au cœur de son milieu de vie. Enfin, les professionnels du conte, toujours présents dans l’animation d’ateliers historiques et de veillées, contribueront également à de nouvelles propositions de dîners-causeries cet automne. Avec « À la table de Jo Bissonnette » (le quêteux) et « À la table des Catherinettes » au restaurant Le Réfectoire, le musée fait la promotion du patrimoine immatériel du Québec, en toute convivialité.

En vous souhaitant une visite des plus mémorables à la Maison Saint-Gabriel, je tiens à vous inviter personnellement à la rencontre de notre passion pour l’histoire.

Madeleine Juneau
Directrice générale