Programmation

Janvier | Février | Mars | Mai | Juin | Août | Septembre | Octobre | Novembre | Décembre

Commémoration du 375e anniversaire de la fondation de Montréal

375e anniversaire de la fondation de MontréalDans le cadre des festivités du 375e anniversaire de la fondation de Montréal, la Maison Saint-Gabriel, musée et site historique, met en lumière la contribution exceptionnelle d’individus qui ont participé à son histoire. Avec Marguerite Bourgeoys et les Filles du Roy, le musée est partie prenante de l’édification de la ville. En 2017, on profite de l’occasion pour offrir aux visiteurs une programmation, authentique et ludique, qui évoque les racines profondes de Ville-Marie.

La Maison Saint-Gabriel débute les célébrations par une conférence sur la vie d’une femme au destin exceptionnel, celle de Marguerite Bourgeoys.

Le 12 janvier 1700, tout Ville-Marie pleure Marguerite Bourgeoys décédée à l’âge de 80 ans. Au moment de son décès, la Congrégation de Notre-Dame avait accueilli dans ses rangs une quarantaine de femmes d’origine française, canadienne, amérindienne et anglaise. Dès le lendemain de sa mort, un prêtre écrivait : « Si les saints se canonisaient comme autrefois par la voix du peuple et du clergé, on dirait demain la messe de sainte Marguerite du Canada. ». Près de trois siècles plus tard, en 1982, le Vatican reconnaît l’œuvre de cette femme d’exception en procédant à sa canonisation. Elle devient ainsi sainte Marguerite Bourgeoys.

MARGUERITE BOURGEOYS, LA CONNAISSEZ-VOUS BIEN?
Le jeudi 12 janvier 2017 à 19 h 30
avec Louise Harel
Au cours de cette conférence, Louise Harel aborde la question de la bravoure, du courage, de la témérité, de la bonté, de l’audace et de l’idéalisme de cette grande figure qu’est Marguerite Bourgeoys. Elle brave de nombreuses adversités familiales, sociales et ecclésiales, pour suivre sa voie. Figure d’une grande modernité, elle préconise l’instruction gratuite, l’éducation des filles, l’usage du français plutôt que du latin, une pédagogie avant-gardiste. Elle a imposé, malgré les normes de son temps, une communauté séculière qui travaille pour sa propre subsistance et porte un costume laïque. C’est l’occasion de réaliser ensemble tout ce que représentent pour l’époque ses innovations hardies!

Cette conférence a lieu le jeudi 12 janvier 2017 à 19 h 30 au pavillon Catherine-Crolo
de la Maison Saint-Gabriel 2146, place Dublin à Pointe-Saint-Charles, Montréal.

Droits d’entrée : 15 $ et 10 $ pour les membres Amis du musée (taxes incluses)
Réservations obligatoires : 514 935-8136

Hommage à trois bâtisseuses de Ville-Marie

Trois causeries sont présentées au cours d’un repas thématique mettant en valeur trois femmes d’exception de Montréal et du Canada : Marguerite Bourgeoys (Congrégation de Notre-Dame) avec l’éducation, Jeanne Mance (Les Hospitalières) avec les soins de santé et Marguerite d’Youville (Sœurs Grises de Montréal) avec les services sociaux. Au 17e siècle, ces trois femmes visionnaires ont donné leur vie pour faire grandir une société naissante et fragile.  

Des dîners-causeries au goût de l’histoire

Montréal vu à vol d’oiseau de 1645 à 1650 : Archives de la Ville de Montréal, CA M001 VM066-1-P008 Cliquer pour agrandir

À LA TABLE DE JEANNE MANCE
Le dimanche 29 janvier 2017 de 12 h à 14 h 30
Pendant cet atelier, Hélène-Andrée Bizier souligne l’abondance du gibier de toute provenance, des fines herbes, fruits et légumes offerts par la nature au temps des fondateurs de Ville-Marie. Elle déguste avec vous quelques-uns des aliments consommés à la table de Marguerite Bourgeoys tout en faisant revivre les coutumes françaises transmises pendant plus de trois siècles aux élèves des grandes écoles de la Congrégation de Notre-Dame. 

À LA TABLE DE MARGUERITE BOURGEOYS
Le dimanche 26 février 2017 de 12 h à 14 h 30
L’historienne Hélène-Andrée Bizier s’inspire du récit d’un jeune militaire pour illustrer un certain raffinement instauré sur la table montréalaise au temps de Jeanne Mance et de Marguerite Bourgeoys. « Même le Grand Vatel, écrivait le petit soldat, aurait envié le menu du réveillon ». C’est dire l’usage qu’on faisait déjà de quelques aliments importés ainsi que des poivrières, cafetières, chocolatières et tourtières qu’on trouvait dans certaines cuisines. 

À LA TABLE DE MARGUERITE D’YOUVILLE
Le dimanche 26 mars 2017 de 12 h à 14 h 30
Pour ce dîner-causerie, Hélène-Andrée Bizier s’assoit à la table de Marguerite Dufrost de Lajemmerais mieux connue sous le nom de Marguerite d’Youville, fondatrice de la Congrégation des Sœurs de la Charité dites Sœurs Grises de Montréal. Issue de la noblesse française, elle est née en Nouvelle-France où elle a conjugué l’aisance bourgeoise et la vie des bois, la richesse et la pauvreté, la maternité et la vie religieuse.

Pour en savoir plus, cliquez sur À LA TABLE. 

Les dîners-causeries auront lieu les dimanches 29 janvier, 26 février et 26 mars 2017 de 12 h à 14 h 30, au pavillon Catherine-Crolo de la Maison Saint-Gabriel, 2146, place Dublin à Pointe-Saint-Charles, Montréal.

Droits d’entrée : 35,00 $ (taxes incluses)
Réservations obligatoires : 514 935-8136

Ces dîners-causeries s’adressent aux 18 ans et plus.

Le lundi 1er mai 2017 à 11 h
LE MIEL DE LA MÉTAIRIE
Une nouveauté pour le 375e anniversaire de la fondation de Montréal. Installées en 2016 dans les jardins de la Métairie, les quatre ruches reviennent pour la saison estivale 2017. Les quatre colonies d’abeilles auront de quoi se régaler avec la quantité de fleurs, de légumes et de plantes qu’offrent les jardins.

La nouvelle platebande « d’échinacées de Montréal » offrira des mellifères de plus au menu de nos butineuses.

Pour en savoir plus, cliquez sur ABEILLES.
Sourcier
Photo: Maison Saint-Gabriel

Le mercredi 3 mai 2017 à 11 h
LANCEMENT D’UNE NOUVELLE APPLICATION
Montréal toute une histoire… au fil du fleuve
Un circuit historique et ludique, le long du Saint-Laurent, entre la Maison Saint-Gabriel et le Musée de Lachine, via une application mobile gratuite, un jeu et une série de panneaux extérieurs.

Pour en savoir plus, cliquez sur APPLICATION.

Le vendredi 5 mai 2017
AGRICULTURE URBAINE AU MUSÉE
Un petit couvain de cinq poussins Chanteclerc
Toujours à l’affût de nouveaux projets qui vont piquer la curiosité du public et stimuler leur intérêt pour l’histoire, la Maison Saint-Gabriel, profite du 375e anniversaire de la fondation de Montréal pour lancer une nouvelle initiative, l’agriculture urbaine. Afin de faire revivre une tradition de l’époque de la ferme, on aménage, dès le printemps 2017, un poulailler qui accueillera un petit couvain de cinq poussins Chantecler.

Pour en savoir plus cliquez sur AGRICULTURE.

Sourcier
Photo: Joël Rochon – plumes & jardins

Le mercredi 10 mai 2017 à 17 h
VERNISSAGE DE L’EXPOSITION TEMPORAIRE
375 ans au cœur de l’action!
Depuis sa fondation, Montréal a été profondément marqué par la contribution des communautés religieuses féminines. Femmes d’action, elles ont été enseignantes, infirmières, missionnaires, architectes, musiciennes, etc. À l’origine des premiers services à la population, elles ont structuré les bases de notre système social moderne. Cette exposition met en lumière la diversité, parfois surprenante, de leur implication dans la communauté montréalaise et l’étendue de leur legs. Que sont-elles devenues? Sont-elles toujours dans l’action?

Pour en savoir plus, cliquez sur EXPOSITION.

Projet financé dans le cadre de l'Entente sur le développement culturel de Montréal par la Ville de Montréal et le ministère de la Culture et des Communications.

375 ans au cœur de l’action!

Le dimanche 28 mai 2017 de 9 h à 18 h 30
LA JOURNÉE DES MUSÉES MONTRÉALAIS
Dans la cadre du 375e de Montréal, animateurs, artisans, conteurs et Filles du Roy accueillent les nombreux visiteurs.

Des prix sont accordés aux 375e, 750e, 1125e, 1 500e, 1 875e, 2 250e, 2 625e et 3 000e visiteurs.   
Courez la chance d’être parmi les visiteurs gagnants.  

Pour en savoir plus, cliquez sur MUSÉES.

Sourcier
Photo: Pierre Guzzo
 
Le lundi 5 juin 2017 à 11 h
OUVERTURE OFFICIELLE DU JARDIN DES ORIGINES
Le Jardin des origines rappelle la contribution des femmes autochtones et sensibilise le visiteur à l’importance de son héritage. Garni de plantes indigènes, ce jardin témoigne de la rencontre des cultures française et autochtone et du savoir-faire horticole et médicinal des femmes des Premières Nations.

Ce legs patrimonial de Montréal pour son 375e anniversaire s’ajoute aux jardins inspirés de la Nouvelle-France présents sur le site de la Maison Saint-Gabriel, une facette vivante de l’histoire proposée par le musée.

Pour en savoir plus, cliquez sur OUVERTURE.


L’ÉCHINACÉE DE « MONTRÉAL »
Pour son 375e, la Ville de Montréal aura sa fleur emblématique. L’échinacée est une plante robuste et intéressante pour la biodiversité (plante mellifère appréciée des abeilles et des papillons). Sa floraison prolongée est intéressante. Sa teinte se rapproche du rouge du logo de la Ville de Montréal.

La Maison Saint-Gabriel accueillera 48 de ces échinacées. Ces fleurs seront plantées dans une nouvelle platebande longeant la clôture de perches, près du Jardin des origines. Des graminées seront incorporées pour donner un peu de légèreté. 


Sourcier
Photo: Julie Boudreau
Sourcier
Photo: Pierre Guzzo
Jardin des origines
Photo: Pierre Guzzo
Jardin des origines
Photo: Pierre Guzzo
LA SAINTE-CATHERINE
Photo: Pierre Guzzo

Le dimanche 27 août 2017 de 11 h à 18 h
SOURCIERS MAIS PAS SORCIERS
Savez-vous que Jacques Archambault est le premier sourcier à Ville-Marie, et creuse, en 1658, le premier puits dans l’île de Montréal. A-t-il creusé celui de la Maison Saint-Gabriel datant de 1660. Il est fort probable que François Le Ber a fait appel à ses services.

Ce dimanche 27 août, de 11 h à 18 h, grand rassemblement de sourciers en présence du premier sourcier de Ville-Marie, Jacques Archambault.

Pour en savoir plus, cliquez sur SOURCIERS.

Sourcier
Photo: Pierre Guzzo

Le samedi 2 septembre 2017 de 11 h à 17 h
LE MARCHÉ DE LA MÉTAIRIE
À l’occasion du 375e anniversaire de Montréal,
la Maison Saint-Gabriel organise pour la première fois,
un marché agricole sur le site du musée avec les légumes
et les herbes de son potager.

C’est la fête sur le site du musée. Des surprises vous attendent.
Un panier de légumes est offert au 375e visiteur.

Pour en savoir plus, cliquez sur MARCHÉ.

Sourcier
Photo: Pierre Guzzo

Le samedi 9 septembre 2017 de 13 h à 17 h
ENTRE BONS VOISINS
Devenu une tradition dans l’arrondissement du Sud-Ouest, un samedi de septembre est consacré au bon voisinage.  En ce samedi 9 septembre, la Maison Saint-Gabriel invite donc les résidants de Pointe-Saint-Charles à venir célébrer quelques heures sur le site du musée.

Le 375e participant aura un prix spécial.

Au programme :
À 12 h : Une épluchette de blé d’inde pour toute la famille.
De 13 h à 16 h : Du maïs éclaté dans le four à pain traditionnel.
Expérience à ne pas manquer! 

Sourcier
Photo: Pierre Guzzo

Un dîner-causerie au goût de l’histoire avec Madame de Bullion

Qui est Madame de Bullion?

Fille de Guichard Faure, baron de Thiry Dormant, sieur de Berlize, secrétaire et maître d'hôtel ordinaire du Roi, et de Madeleine Brûlart de Sillery, Angélique Faure de Bullion  naît en 1593, elle épouse, le 21 janvier 1612, Claude de Bullion de Bonnelles, fils de Jean et de Jeanne de Lamoignon, avec qui elle aura cinq enfants. Au décès de son mari, elle hérite d'une grosse fortune qu'elle utilisera pour des œuvres charitables. Mise en contact avec Jeanne Mance, elle lui offrira discrètement le soutien financier qui lui permettra de se consacrer à sa mission à Ville-Marie : l’Hôtel-Dieu de Montréal. Membre de la Société de Montréal, elle fait partie des pionniers de la fondation de Montréal. Elle décède le 3 juillet 1664.

Le dimanche 15 octobre 2017 de 12 h à 14 h 30
À LA TABLE DE MADAME DE BULLION
Pour ce dîner-causerie, Hélène-Andrée Bizier s’assoit à la table d’Angélique Faure mieux connue sous le nom de Madame de Bullion. Issue de la noblesse française, elle se marie en 1612 à Claude de Bullion où elle conjugue l’aisance bourgeoise et la maternité. Après la mort de son mari, elle hérite d’une grande fortune qu’elle utilisera pour des œuvres charitables. Discrètement, elle offre le soutien financier à Jeanne Mance qui lui permet de se consacrer à sa mission à Ville-Marie, ceui d’ouvrir le premier hôpital.  

Pour en savoir plus, cliquez sur MME DE BULLION. 

Ce dîner-causerie aura lieu le dimanche 15 octobre 2017, de 12 h à 14 h 30, au pavillon Catherine-Crolo de la Maison Saint-Gabriel, 2146, place Dublin à Pointe-Saint-Charles, Montréal.

Droits d’entrée : 50,00 $ (taxes incluses)
Réservations obligatoires : 514 935-8136

Pour les 18 ans et plus 

Madame de Bullion
Angélique Faure de Bullion

Les Mardis culturels de l’automne 2017

Dans le cadre de la dernière saison de l’année marquant le 375e anniversaire de la fondation de Montréal, les Mardis culturels proposent un retour sur des figures d’importance majeure de son histoire. Issue d’une quête mystique, la fondation de Montréal est un projet qui a d’abord été élaboré par le dévot et percepteur d’impôts, Jérôme Le Royer de la Dauversière. Le premier volet des Mardis culturels lui est dédié.

Voici un avant-goût…
Suivant une intuition mystique, il entreprend de fonder une colonie sur l'île de Montréal, dont il fait l'acquisition en 1640. Soutenu par plusieurs personnalités du renouveau catholique français, il crée la Société Notre-Dame de Montréal qui a pour but de réaliser ce projet. C’est ainsi que, en 1641, l'expédition menée par Paul Chomedey de Maisonneuve et Jeanne Mance quitte La Rochelle et fonde Ville-Marie le 17 mai 1642. Demeuré en France, Jérôme Le Royer s’occupe de la gestion financière de l'entreprise et veille à l’envoi de colons vers la jeune colonie.

Montréal de 1645 à 1652: Archives de la Ville de Montréal, BM005-3 03P001 C26-42b Cliquer pour agrandir

Des figures importantes

Le mardi 17 octobre 2017 à 19 h 30
JÉRÔME LE ROYER DE LA DAUVERSIÈRE
avec Gilles Proulx, chroniqueur au Journal de Montréal et globetrotter

Le mardi 14 novembre 2017 à 19 h 30
FRANÇOIS MONTMORENCY DE LAVAL
avec Gilles Proulx, chroniqueur au Journal de Montréal et globetrotter

Le mardi 28 novembre 2017 à 19 h 30
LES RÉCOLLETS ET LES JÉSUITES
avec Gilles Proulx, chroniqueur au Journal de Montréal et globetrotter

Pour en savoir plus, cliquez sur CONFÉRENCES.

Gilles Proulx

Ces conférences ont lieu au pavillon Catherine-Crolo (Maison Saint-Gabriel)
2146, place Dublin à Pointe-Saint-Charles, Montréal.

Droits d’entrée : 15,00 $ et 10,00 $ pour les Amis de la Maison Saint-Gabriel (taxes incluses)
Réservations obligatoires : 514 935-8136

LA SAINTE-CATHERINE
Jérôme Le Royer de la Dauversière
LA SAINTE-CATHERINE
Les Récollets accueillent les Jésuites
LA SAINTE-CATHERINE
Mgr François de Montmorency-Laval

Le samedi 25 novembre 2017 de 12 h à 17 h
LA FÊTE DE LA SAINTE-CATHERINE
Selon la légende, la tire daterait du Régime français avec Marguerite Bourgeoys et ses jeunes écoliers. N’est-ce pas un beau clin d’œil au 375e de Montréal que cette journée festive consacrée aux Catherinettes.

Pour cette journée, nous vous invitons à porter un bonnet de Catherinette. Prix spéciaux pour vous!

Pour en savoir plus, SAINTE-CATHERINE.

Sourcier
Photo: Pierre Guzzo

En soirée, à 19 h 30 
LA VEILLÉE DE LA SAINTE-CATHERINE
Histoire, contes, musique et chansons sont au rendez-vous. De la bonne tire vous attend. Une soirée à ne pas manquer…

Pour avoir plus de renseignements sur cette soirée,
cliquez sur VEILLÉE DE LA SAINTE-CATHERINE.

Cette veillée a lieu le samedi 25 novembre à 19 h 30 au pavillon Catherine-Crolo de la Maison Saint-Gabriel, 2146, place Dublin à Pointe-Saint-Charles, Montréal.

Réservations requises
Métro Charlevoix, autobus 57 Est

Sourcier
Photo: Pierre Guzzo
LA SAINTE-CATHERINE
Photo: David Alvarado Mora
LA SAINTE-CATHERINE
Photo: David Alvarado Mora
LA SAINTE-CATHERINE
Photo: David Alvarado Mora

DÉCEMBRE, UN MOIS FESTIF POUR LE 375e

Le dimanche 3 décembre 2017 à 13 h
UNE BOULE DE NOËL POUR LE 375e DE MONTRÉAL
Nommées « Neige » les boules de Noël du musée accrochées au sapin sont magnifiques. On ne peut résister à ces boules qui font miroiter la lumière. Venez assister à une création de l’artiste-souffleur de verre, une boule pour le 375e de Montréal.

Excellent communicateur, cet artiste sait maintenir l’attention du jeune public. Venez le voir à l’œuvre, à l’occasion de cette activité fascinante et instructive pour toute la famille. 

Coûts : 15,00 $ / Adulte et 25,00 $ / Famille (taxes incluses) comprenant visite guidée et atelier

Sourcier
Photo: Éric Gourdon

Le dimanche 10 décembre 2017 à 13 h
AU PAYS DES LUTINS
La conteuse Céline Jantet vous invite à faire un voyage avec une soixantaine de lutins qui se sont accrochés aux poutres de la grange avec leurs airs espiègles.

Le lutin Diablon a perdu ses ustensiles. Il a beaucoup de chagrin. Venez l’aider à les retrouver le dimanche 10 décembre dès 13 h. La conteuse donne des indices. Un prix est offert à celui ou à celle qui les retrouve.

À l’occasion du 375e de la fondation de Montréal, le chef de cuisine a créé le biscuit du 375e. Il sera servi avec un chocolat chaud.

LA SAINTE-CATHERINE
Photo: Maude Laferrière
LA SAINTE-CATHERINE
Photo: Maude Laferrière
LA SAINTE-CATHERINE
Photo: Maude Laferrière

Le dimanche 24 décembre 2017 à minuit
MESSE DE MINUIT ET RÉVEILLON
N’est-ce pas un beau moment pour fermer les fêtes du 375e de Montréal que de célébrer la messe de minuit?

Chants de Noël, carrioles, personnages historiques seront de la partie. Un réveillon festif suivra. Comme les places sont limitées, la date pour les réservations sera affichée plus tard.

Sourcier
A. Latulippe